Anna Wintour, l’inéluctable éditrice de mode

L’univers de la mode est très souvent marqué par l’influence des grands créateurs, les maisons haute couture et le luxe.  Notre éditorial de ce jour se porte sur l’importance qu’ont les rédacteurs en chef sur la mode. M STORY ouvre cet article,sur l’une des plus grandes rédactrices en chefs de magazines de mode.

Anna Wintour : Une icône de la mode

Mais qui est-elle vraiment ? Et comment influence-t-elle le milieu de la mode ?

Anna Wintour lors de  la Croisière de Chanel   2017-2018 Paris

Surnommée la papesse de la mode, elle est la rédactrice en chef du magazine Vogue aux Etats-Unis depuis 1988. Anna Wintour est aujourd’hui une personne inéluctable dans l’univers de la mode.

La ”Nuclear” Wintour, comme on la surnomme, a permis à de nombreux jeunes créateurs tels que Jean Raymond kerbito, Alexandre Vauthier, et Alexander Wang de se faire connaître.

Née à Londres en 1949, Anna Wintour est la fille de Charles Wintour. Il est rédacteur en chef du “Evening Standard”, un tabloïd pour lequel elle n’hésitera pas à prodiguer des conseils.  Dès son plus jeune âge, Anna Wintour s’intéresse à la mode et va même jusqu’à abandonner ses études pour se consacrer à sa passion.

En 1970, Anna Wintour démarre sa carrière au sein du magazine “Harper’s & Queen” à Londres, en tant qu’assistante. Ambitieuse, elle s’imagine très tôt à la tête de Vogue, son rêve devient réalité. Aujourd’hui, Anna Wintour est mondialement réputée et un film documentaire sur elle, intitulé” THE SEPTEMBER ISSUE”, voit même le jour en 2009. Une de ses anciennes assistantes personnelles, Lauren Weisberger , a d’ailleurs écrit, en 2003, un roman inspiré de son expérience, Le Diable s’habille en Prada.

Ce dernier a été adapté au cinéma en 2006, avec Meryl Streep dans le rôle de Miranda Priestly, dont le personnage est largement inspiré d’Anna Wintour.

Une femme de tempérament

Elle est l’une des premières rédactrice en chef à avoir démocratisé la mode avec la banalisation des shooting hors-studio.  L’influence des streets-styles ou encore l’arrivée des célébrités de téléréalité en couverture de Vogue, tel que le couple KARDASHIAN-WEST en 2014 fait sa différence.

A la fin des années 1980, Anna Winour est la première à promouvoir la carrière de mannequins afro-américaines et asiatiques dans une industrie du luxe ultra-fermée à la diversité. Pour son premier “September Issue”, le numéro le plus important de l’année, elle choisit Naomi Campbell  pour sa couverture. La mannequin est alors habillée d’une tenue mandarine à strass signée Christian Lacroix.

Femme caractérielle lors des Fashion-Week ,elle est la seule qui a le droit de parler avec les créateurs avant que le défilé ne commence. Elle ne se mélange jamais à la foule, ne fait pas la causette et ne sourit jamais. Néanmoins très polie, elle ne se met pas en avant et reste à l’écoute des créateurs. Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, Anna Wintour donne la chance à des talents inconnus en leurs ouvrant la porte dans l’univers très fermé de la mode.

COUVERTUREs VOGUE SÉLECTIONNÉEs PAR ANNA WINTOUR  

LUPITA NYONG’O vêtue d’une robe Prada mauve à imprimés

Photo prise par Mikael Jansson

VOGUE USA MARS 2015 

MARION COTILLARD Vogue USA 2010, dans une posture bien droite dans un blazer de velours bleu nuit.

Photo prise par Mario Sorrenti.

Actrice du film La Môme,  n’en est pas à son coup d’essai outre Atlantique. Anna Wintour l’a  choisie pour faire la couverture de son magazine en août  2010.   

Forte de sa notoriété et de son autorité, elle reçoit en 2003 le prix Geoffrey Beene  du Conseil des créateurs de mode américain. La légion d’honneur sera donnée à la rédactrice par Nicolas Sarkozy le 6 juillet 2011.

 

Cet article vous a plu ? Retrouvez l’article sur l’histoire de Pierre Balmain !