Les Ateliers et leur savoir-faire

Lors des défilés de haute couture, les grandes maisons de mode parisiennes ne cessent de nous présenter leurs talents à créer des vêtements d’une qualité exceptionnelle.

Le génie de ces maisons se traduit d’un savoir-faire unique propre à chaque maison.  Le nombre de temps passé à coudre une pièce, les broderies, les coutures et les plies dignes de se nom est monumental. Cependant, les maisons de haute-couture ne réalisent pas entièrement chaque couture. Le plus souvent, elles collaborent avec des ateliers qui ont du savoir-faire en la matière.  Ces grands ateliers, autrement dit, « les maisons » sont souvent mis dans l’ombre qui pourtant, ont une technique particulière et une maîtrise en la matière.

L’origine de la Maison Lesage

Atelier Lesage a été fondé en 1858 et est réputé pour collaborer avec les costumiers des théâtres parisiens et réalise des commandes spéciales pour la cour de Napoléon III . C’est en 1924, que le couple Albert et Marie-Louise Lesage  reprend l’atelier du brodeur Michonet. Spécialisé dans la broderie, ils le nomme « Maison Lesage ». A la mort du couple, leur fils  François Lesage perpétue le savoir-faire de l’atelier et devient  une référence mondiale de l’art de la broderie. Il a travaillé pour les plus grandes maisons de mode et de haute-couture. Son atelier est aujourd’hui dans le giron de la maison Chanel .

Technique de Création et Collaboration  

La particularité des broderies de la Maison Lesage, est l’utilisation de paillettes et de motifs soufflés. Aussi,  le système de « l’ombré » qui donne des teintes fondues,  brûlées ou encore mouillées est très souvent utilisé. La Maison Lesage est vite réputée pour ses motifs avant-gardistes. Elle réalise pour la maison de haute-couture Elsa Schiaparelli, des broderies sur le thème du cirque, des signes du zodiaque et des coquillages.

 

En 1982, Karl Lagerfeld alors directeur artistique chez Chanel , fait appel au talent de Lesage  pour ses créations haute-couture. L’habileté et la maîtrise de l’atelier suscite une grande admiration de la part de Chanel. Depuis cette date, la Maison Lesage est devenue l’une des principales collaboration en matière de broderies pour la maison Chanel durant ses défilés de prêt-à-porter.

Aujourd’hui, la Maison Lesage continue de confectionner des broderies d’exception nécessitant des heures de travail et un savoir-faire unique à des maisons telles que Louis Vuitton, Dior, Valentino, Givenchy, Alexandre Vauthier, etc.

L’origine des ateliers plisseur lognon

Nous ne pouvons parler de savoir-faire sans évoquer les ateliers Plisseur Lognon. Ces derniers ont été créé en 1945 par Monsieur Gerard Lognon puis rachetée par la Maison Chanel en 2013. C’est l’une des toutes dernières maisons à maîtriser le « plissé au métier ». Ce sont des moules de carton pliés artistiquement comme des origamis.

Lognon préserve la même technique de création depuis son début avec des matières nobles. Le tissu  est emprisonné entre deux épaisseurs de carton afin qu’il prenne la forme désirée. Pour les défilés couture été 2014, les plisseurs ont travaillé sur des pièces pour Chanel, Dior, Oscar Carvallo, etc. De même,  Lognon fait aussi du prêt-à-porter pour Chanel mais aussi Vanessa Bruno. Les célèbre Carrés plissés d’Hermès viennent des ateliers Lognon.

Aujourd’hui, le Plissé reste un savoir-faire unique à conserver. C’est un métier indispensable pour la haute couture et le prêt-à-porter haut de gamme. Ainsi, il met en avant le potentiel extraordinaire des ateliers Lognon grâce à leur grande technique.