Louboutin, la semelle la plus célèbre au monde

Christian Louboutin est un célèbre créateur français de chaussure et de maroquinerie Français. Plongé dans l’univers de la mode depuis son plus jeune âge, avec de nombreuses expériences auprès de chausseurs tels que Charles Jourdan ou encore Roger Vivier, son métier apparu comme une évidence.

A l’âge de 27 ans en 1991, la marque Louboutin qui porte le nom du créateur,  a vu le jour. Ainsi, la première boutique ouvre ses portes le 21 novembre 1991 dans le 1er arrondissement de Paris. Elle ne connut pas toute de suite son succès, mais les créations de Monsieur Louboutin firent très vite la différence.

Le quotidien, son inspiration !

S’inspirant de la ville de Paris, des saisons et de la vie quotidienne des femmes, le créateur retranscrit le monde qui l’entoure dans ses créations. L’objectif pour lui était que chaque femme portant ses souliers se sentent unique, quelle que soit sa vie ou encore sa classe sociale. De grandes célébrités commencent à s’intéresser à ses créations, tel que la Princesse Caroline de Monaco ou encore l’icône de la mode Anna Wintour qui ne tarde pas à écrire un article pour le magazine Vogue, ce qui propulsa son enseigne au niveau internationale.

Une enseigne devenu iconique …

Films, affiches, événements, ses pièces ne sont plus seulement de simples accessoires de prêt à porter. Conscient de l’évolution et de l’engouement de sa marque, Christian Louboutin décide de marquer le cœur de sa prestigieuse clientèle, en ouvrant une section de son magasin exclusivement réservé à la création de pièces sur mesure. Ainsi, des célébrités telles que Blake Lively, Mika ou même Céline Dion s’affiche à la une des plus grands magazines avec des pièces inédites et uniques.

Mais alors d’où vient la semelle rouge si emblématique de Christian Louboutin ?

Les créations Louboutin n’ont pas toujours porté la semelle rouge, qui est maintenant un élément protégé dont seul la marque en possède l’exclusivité.

Alors que le créateur travaillait à son atelier sur un modèle fleurit nommée « Pensée », un élément sur ses souliers qui devaient initialement être fini troublait son attention, la semelle. Selon lui, la semelle noire entachait le côté fleuri de son soulier. Sa secrétaire appliquant son vernis à ongles, Monsieur Louboutin eut une idée. Pourquoi ne pas peindre les semelles de ses chaussures ? Il s’empara du vernis de celle-ci et commença à peindre ses semelles et il prit conscience qu’une semelle colorée réveillait les couleurs présentes sur sa création. 

 

La semelle rouge était une manière pour lui de marquer sa marque, non pas d’une pierre blanche mais rouge cette fois.

CatégoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.